Du Pays Basque au col du Pourtalet: récit de Morgan Périssé.

Aujourd’hui, c’est repos pour nous trois. Nous sommes arrivés hier le 2 avril au col du Pourtalet sous la pluie et nous avons pris la décision de redescendre à Pau car la météo de la semaine à venir n’est vraiment pas bonne…

Que retenir des massifs que l’on a visités jusqu’à aujourd’hui ? Le temps a défilé si rapidement, les journées étaient si denses, la concentration sur le moment présent était telle que nous n’avons pas eu le temps de digérer totalement tout ce que l’on a vu, entendu ou senti. Ce n’est qu’en mettant le voyage sur « pause » que certains souvenirs des jours précédents apparaissent.
Les arbres majestueux que l’on a frôlés dans les forêts du Pays Basque inspirant le calme et la sérénité, les pottocks galopants la crinière au vent, les vautours jouant avec les thermiques, ses crêtes aériennes dominant les vallées sauvages des Aldudes…
Nous sommes montés, descendus dans des pentes herbeuses, des ronciers ou le lit d’un torrent. Les sentiers ne sont qu’un réconfort, un plaisir qui n’est pas du luxe !
Dod, en quelque sorte notre capitaine, nous donne le cap à suivre et les bornes frontières confirment que nous sommes « sur le bon chemin ». Il impose le rythme, un rythme régulier et éternel comme celui de la respiration qui nous fait vivre ce voyage avec intensité.
Toujours égal à lui même l’humeur et l’humour de Martin maintiennent le moral de la troupe au beau fixe malgré la bronchite qu’il a attrapée aux Jorasses quelques jours avant le départ.
Véro doit nous prendre pour des fous quand elle nous voit arriver le soir les vêtements à moitié déchirés et les mains écorchés mais le sourire au lèvres. Peut- être que cette vision lui est familière ?
Le soir assis bien au chaud dans le camping car nous imaginons l’étape du lendemain à l’aide des cartes.
Arrivés à la Pierre-Saint-Martin nous échangeons nos tenues d’alpinisme contre celles de spéléologie et encadrés de Philippe, Florence et Stéphane, des amis spéléologues confirmés, nous descendons à moins 600m !
Après une journée de repos nous repartons en direction du col de Pétragème dans le massif de Lescun. Ca y est: la neige est là et pour un bon moment ! Nous mettons pour la première fois les raquettes outil indispensable pour cette traversée. Au loin, le Pic d’Orry nous rappelle d’où on vient. Pour la première fois nous sortons la corde et c’est avec nos trois friends que l’on surmontera un bloc coincé dans un étroit couloir. Une belle longueur de mixte ! Obstacle inattendu sur le fil de la frontière.
Alors que nous contemplons le Spigolo d’Ansabère, nous apercevons Nacho et Matéo en contrebas au col de Pétragème. Premier portage pour eux, premier bivouac sous tente pour nous. Dod nous montre comment monter la tente et comment utiliser le réchaud à essence, gestes qui vont devenir automatiques petit à petit.
Le lendemain la journée sera longue car nous évoluons sur des crêtes et arrêtes où la chute est interdite. Dod grimpera deux belles longueurs pour surmonter deux passages techniques. Somme-nous les premiers à passer ici ? Petit à petit notre corps s’adapte à se terrain et l’on se sent parfois pousser des ailes… Avant le col du Somport nous avons la surprise de rencontrer Bernard qui est venu nous retrouver sur la frontière. Après un agréable moment passé ensemble à casser la croûte, nous repartons avec une bouteille de Jurançon dans le sac ! Nous dormirons le soir devant les caisses de la station de ski de Candanchu peu avant le Somport. Alors que nous repartons avec le bruit de la station dans les oreilles nous sommes cloués sur place en voyant des panneaux du parc national demandant aux randonneurs de respecter le silence pour le bien des animaux…
C’est sous la pluie que nous arrivons au col du Pourtalet alors que deux journalistes de France 3 sont là pour interviewer le Dodtour. Nous redescendrons avec leur voiture sur Pau le temps que la météo s’améliore…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s